CE QUE JE CROIS
"il est plus facile de proclamer l'égalité que de la réaliser"
 
31 oct. 2007
vigilance
Les jeunes radicaux de gauche signent l’appel du collectif “Non au musée de la Mairie de Perpignan à la gloire de la colonisation”

Alors que le discours sur les bienfaits de la colonisation semble être revenu à la mode, tout ce que la France compte de nostalgiques de l’Algérie française et d’apologistes du colonialisme lève la tête. Divers projets s’inscrivent plus ou moins dans cette perspective, tel le Mémorial national de la France d’outre-mer annoncé à Marseille, le Musée de l’histoire de la France en Algérie à Montpellier, et à Perpignan un Centre de la Présence Française en Algérie.
Le projet le plus avancé, celui de Perpignan, devrait ouvrir ses portes en 2008, dans un espace public où sera également érigé un “Mur des disparus, morts dans sépulture en Algérie (1954-1963)”. L’inauguration de ce mur a été annoncée pour le 25 Novembre prochain, à l’occasion du Congrès National des Cercles Algérianistes.
La réalisation de ce “mur-musée” suscite particulièrement notre inquiétude :
- il instrumentalise les mémoires et les souffrances réelles et légitimes de certaines victimes européennes disparues lors de l’indépendance de l’Algérie, et il en occulte d’autres ;
- il développe le discours du « rôle positif de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord » que l’article 4 de la loi du 23 février 2005, retiré depuis, prétendait officialiser ;
- il contrevient gravement au rôle assigné à des projets publics qui est de transmettre aux citoyens les principaux acquis de la connaissance historique, sans porter de jugements de valeur, sans taire les souffrances, sans oublier aucune des victimes.
- il a été confié par le sénateur-maire UMP de Perpignan Jean-Paul Alduy au Cercle algérianiste, organisation de nostalgiques de l’Algérie coloniale qui est loin de représenter tous les rapatriés d’Algérie et dont les responsables ont participé en 2003, avec le maire-adjoint Jean-Marc Pujol chargé de ce dossier, à l’inauguration d’une stèle à la mémoire « des héros de l’OAS ».
- il prétend ignorer les travaux des historiens réunis sous l’égide de l’Université de Perpignan dans leur rapport « Montrer l’Algérie au public. Pour en finir avec les guerres de mémoires algériennes » publié sur le site de cette université.
Tous les ingrédients idéologiques sont présents pour enflammer une nouvelle guerre des mémoires, pour diviser et attiser la haine et le communautarisme.
Les signataires de cet appel y sont résolument opposés. Tout comme ils sont inquiets de l’annonce par le Premier Ministre de la création en 2008 d’une Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie en application de l’article 3 de cette même loi du 23 février 2005, article que ses deux prédécesseurs avaient, compte tenu des réactions que cette loi avaient provoquées, eu la sagesse de ne pas mettre en œuvre.
Nous soussigné/es,
- soutiendrons les musées, centres de documentations ou mémoriaux où s’écrirait l’Histoire : celle des colons, des immigrants et des militaires, mais aussi celle des colonisés, ce qui implique de travailler aussi avec des historiens algériens ;
- soutiendrons toutes les réalisations qui, sans privilégier ni ignorer aucune mémoire, chercheraient à poser un regard apaisé sur ce passé et s’inscriraient dans une démarche de réconciliation pour l’avenir.
Collectif Non au musée de la Mairie de Perpignan à la gloire de la colonisation.

posted by Fawzi. Benabdallah mercredi, octobre 31, 2007  
 
0 Comments:
<< Back to top

12 oct. 2007
Prix Nobel De La Paix 2007


L’ancien vice-président américain Al Gore et le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) ont obtenu, vendredi 12 octobre, le prix Nobel de la paix 2007. Le prix leur est conjointement décerné "pour leurs efforts de collecte et de diffusion des connaissances sur les changements climatiques provoqués par l'homme et pour avoir posé les fondements pour les mesures nécessaires à la lutte contre ces changements", a déclaré, à Oslo, le président du comité Nobel norvégien, Ole Danbolt Mjoes.
Ancien vice-président de Bill Clinton et candidat démocrate malheureux à la Maison Blanche en 2000, Al Gore, 59 ans, est revenu sur le devant de la scène l'an dernier avec son livre et documentaire, Une vérité qui dérange, qui tire la sonnette d'alarme face au réchauffement de la planète. Primé aux Oscars, le film de 96 minutes a contribué à vulgariser un sujet complexe et à sensibiliser l'opinion publique à la menace climatique. "L'ex-futur président des Etats-Unis d'Amérique", comme Al Gore se présente avec dérision, a été consacré cette année par le magazine Time comme l'une des 100 personnalités les plus influentes au monde. Dès l'annonce du comité Nobel, il s'est dit "très honoré", affirmant que "cette récompense a encore plus de signification car j'ai l'honneur de la partager avec le GIEC, l'organisme scientifique le plus important au monde".

"NOUS SOMMES TOUS DANS LE MÊME BATEAU"
Réalisant un véritable travail de fourmi, le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) expertise et compile les recherches effectuées par des milliers de scientifiques à travers le monde. Ses rapports, résultats de délicates tractations entre délégations des différents Etats, fournissent un solide socle de connaissances aux décideurs politiques. Parmi ses principales conclusions, le GIEC prédit une hausse de 1,8 à 4 °C de la température moyenne planétaire d'ici à 2100, un réchauffement dont l'origine "très probable" est liée à l'activité humaine. Limiter cette hausse à 2 °C aurait un coût "relativement modéré", selon les chercheurs, soit une baisse de 0,12 % du taux de croissance du PIB à partir de 2030.
"Je ne suis qu'un symbole", a réagi le président du GIEC, l'Indien Rajendra Pachauri. "Les vrais lauréats de cette récompense, ce sont la communauté scientifique, qui contribue aux travaux du GIEC, et les gouvernements qui soutiennent son action", a-t-il dit, espérant que l'attribution du Nobel à des défenseurs de l'environnement crée un "sentiment d'urgence" face à la question du réchauffement climatique. "Nous sommes tous dans le même bateau", a-t-il conclu.

MESSAGE FORT À LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE
La distinction d'Al Gore et du GIEC parmi les 181 candidats en lice cette année lance un message fort à la communauté internationale, à quelques semaines de la conférence de Bali sur le changement climatique, qui se déroulera du 3 au 14 décembre. Celle-ci doit tracer la feuille de route pour de nouveaux engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre au-delà de 2012, après l'expiration de la première phase du protocole de Kyoto. Un texte que M. Gore a négocié pour les Etats-Unis, mais que George Bush n'a pas ratifié.
Le Nobel – un diplôme, une médaille d'or et un chèque de 10 millions de couronnes suédoises (1,09 million d'euros) – leur sera remis à Oslo le 10 décembre, date anniversaire de la mort de son fondateur, le savant et philanthrope suédois Alfred Nobel, inventeur de la dynamite.
posted by Fawzi. Benabdallah vendredi, octobre 12, 2007  
 
0 Comments:
<< Back to top

10 oct. 2007
La reconnaissance par le 7ème Art




De nombreuses décennies ont passé et la France serait-elle en voie d’admettre définitivement son histoire coloniale par la voie cinématographique ? C’est ce que l’on est en droit de penser avec la sortie en salle de l’Ennemi intime de Florent-Emilio Siri avec les admirables Benoît Magimel et Albert Dupontel. Ce film fait partie de la lignée de film historique qui est apparue en salle dans la dernière décennie. Après le majestueux Indigène, le gouvernement français, les politiques et la population française à enfin reconnu son rôle immorale dans l’utilisation des colonisés pour défendre l’Etat français. Avec le film de Florent-Emilio Siri, la guerre d’Algérie éclate enfin à l’écran entraînant avec elle la cohabitation de soldats ennemis qui se connaissaient bien avant que celle-ci débute et qui freres d'armes ont souffert ensemble durant la 1ere et deuxieme guerre mondiale.
Ce film traite avec excellence de la complexité et l’ambiguïté de cette guerre inutile – comme bien souvent – mais il révèle également la bestialité tapie dans chaque homme et qui peut se réveiller à tout moment. Tenant à la fois compte des différents culturels, religieux et sociaux, le scénario présente la difficulté d’appartenance à un idéal sans rentrer dans le conflit guerrier.

En salle depuis le 3 Octobre, L’Ennemi Intime, de Florent-Emilio Siri, avec Benoît Magimel et Albert Dupontel.
posted by Fawzi. Benabdallah mercredi, octobre 10, 2007  
 
0 Comments:
<< Back to top

3 oct. 2007
Appel aux Parlementaires

Selon la loi actuellement en vigueur en France, les tests génétiques ne sont utilisables qu’à des fins médicales ou de recherche scientifique, ou après une saisine judiciaire. Les résultats de la recherche peuvent permettre certains progrès, mais aussi des utilisations inacceptables. Il serait aberrant que la loi favorise ces dernières. Pour la communauté scientifique, cela constituerait un détournement dangereux du fruit de leurs travaux, qu’elle doit dénoncer.

Or, un amendement à la loi sur l’immigration et le regroupement familial a été voté en première lecture le 12 septembre 2007 à l’Assemblée Nationale. Selon cet amendement, les autorisations à un tel regroupement pourraient se fonder sur des tests de filiation biologique, le plus souvent de paternité. Sa justification serait que lorsque des travailleurs immigrés en situation régulière veulent faire venir leurs enfants en France, l’administration n’est pas toujours certaine qu’il s’agisse exclusivement de leurs enfants biologiques. Si les parents qui souhaitent légitimement un regroupement familial peuvent payer environ 1000 € le test génétique, selon cet amendement, ils auraient leurs documents en règle plus facilement, bien qu’exclusivement pour les enfants du même sang qu’eux.

En France, les législateurs ont souligné l’importance du fait que le lien de filiation ne pouvait en aucun cas se réduire à sa dimension biologique. L’importance de ce principe est évidente lorsque l’on songe aux enfants adoptés ou aux familles recomposées. Ce principe cesserait-il d’être important pour ceux qui ne sont pas nés en France ? Le droit à vivre en famille, reconnu par la convention européenne des droits de l’homme, serait-il réservé aux Français ou à ceux qui ont les moyens de payer des tests génétiques, présentés avec une hypocrisie certaine comme non obligatoires, mais qui deviendraient vite indispensables ? Ignore-t-on que ce contrôle suplémentaire engendrerait immanquablement des trafics de documents et autres irrégularités ?

En contribuant une fois de plus à stigmatiser les candidats à l’immigration et sous prétexte de réduire un désordre, cette disposition en créerait un autre, infiniment plus grave, car il entamerait pernicieusement des principes éthiques, et ouvrirait la porte au fichage génétique de certaines catégories de la population. L’histoire nous a appris à quels désastres s’exposent les peuples qui acceptent de rogner peu à peu leurs principes éthiques, de banaliser l’inacceptable.

posted by Fawzi. Benabdallah mercredi, octobre 03, 2007  
 
1 Comments:
  • At 9:49 AM, Anonymous Anonyme said…

    les français ont voté Sarkosy,
    ce n'est que le début.

    "resistance"

     
<< Back to top

Nom: Fawzi. Benabdallah
lieu: Clichy la Garenne, 92110, France
Maire adjoint,radical de gauche,militant,comme JeanJaures "L'histoire humaine n'est qu'un effort incessant d'invention, et la perpétuelle évolution est une perpétuelle création.
voir fiche


derniers commentaires
Gérald Dahan a appris par mail, mercredi 22 févr...
Campagne citoyenne à Clichy la Garenne
Aubry accuse Sarkozy
Hulot vert pale
Le monde est du côté de celui qui est debout.
"ZINOCHET"

Dilem en Liberté
le rapport qui accuse
Tahar Ben Jelloun répond au Président Sarkosy


mesarchives
décembre 2005
janvier 2006
février 2006
mars 2006
avril 2006
mai 2006
juillet 2006
septembre 2006
octobre 2006
novembre 2006
décembre 2006
janvier 2007
février 2007
mars 2007
avril 2007
mai 2007
juin 2007
juillet 2007
septembre 2007
octobre 2007
novembre 2007
décembre 2007
avril 2008
juillet 2008
septembre 2008
octobre 2008
novembre 2008
décembre 2008
janvier 2009
février 2009
mars 2009
avril 2009
mai 2009
juin 2009
juillet 2009
août 2009
septembre 2009
octobre 2009
novembre 2009
décembre 2009
janvier 2010
février 2010
avril 2010
mai 2010
septembre 2010
octobre 2010
décembre 2010
janvier 2011
février 2011
mars 2011
septembre 2011
février 2012


mesliens
prg92
clichy la radicale
prgyonne